Tapage nocturne

Éric Serva, France Musique, 18 juin 2009

Nicolas Bernier est entré dans le monde des musiques électroacoustiques par la porte des musiques populaires, un vaste monde qu’il aborde sous diverses formes: acousmatiques, électroniques live, installations, vidéo, musiques pour la danse, le théâtre et le cinéma. Jacques Poulin-Denis a étudié l’électroacoustique à l’Université de Montréal et exerce également la profession de danseur. S’il a beaucoup travaillé en tant que compositeur, Jacques Poulin-Denis a acquis une solide réputation en tant que concepteur sonore pour le théâtre et la danse. Ce nouvel album est intitulé Sur fond blanc, il réunit des œuvres originellement composées pour la danse, plus précisément pour un spectacle intitulé La chambre blanche de l’excellente compagnie chorégraphique montréalaise O Vertigo. On y entend donc de temps à autre quelques sons de pas, de gestes et de voix qui apportent une couleur supplémentaire, un surcroit de poésie et de sensualité à une œuvre qui explore les difficiles thèmes de l’espace intérieur, du vide et de l’absence. Nicolas Bernier et Jacques Poulin-Denis ont réussi à mettre tout cela en son mais sont allés plus loin grâce à la création de vastes paysages sonores, sortes de faux-fuyants musicaux qui ouvrent et propulsent notre imaginaire hors de l’angoisse, hors des murs, hors de l’enfermement. Tout cela dans un bel équilibre entre acoustique et numérique, entre son et musique. Sur fond blanc est un album de musique savante, mais une musique parfaitement accessible et brillamment séductrice.

… ouvrent et propulsent notre imaginaire hors de l’angoisse…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.