Musique d’ameublement

Réjean Beaucage, Voir, 12 février 2009

La musique de Louis Dufort sur disque, au Festival Montréal en lumière ou au Festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM). Incontournable.

L’étiquette empreintes DIGITALes lançait [au début] de l’année 2008 Matériaux composés, deuxième disque de Louis Dufort qui présente un style assez différent de ce que l’on trouvait sur le précédent (Connexion, 2000).

«Le premier disque était axé sur une recherche d’émotions fortes, explique Dufort, avec une écriture presque wagnérienne, pour aller chercher le drame, l’émotion vive, dès la première écoute. Sur le deuxième, le travail est davantage axé sur le mouvement. J’ai voulu laisser plus de place aux allégories et aux métaphores.» Grâce au format DVD-Audio, on peut écouter le disque aussi bien en stéréo qu’en 5.1, un format qui permet de goûter pleinement le travail de l’électroacousticien.

Mais la musique de Louis Dufort s’écoute aussi en salle, et on pourra le faire en ouverture du Festival Montréal en lumière, alors que la Compagnie Marie Chouinard présentera une reprise de la plus récente œuvre de la chorégraphe, Orphée et Eurydice: «On l’a beaucoup retravaillée, commente le compositeur, alors ce sera presque une création! Il y a toujours de la performance chez Marie, mais ici il y a un aspect un peu plus théâtral, il y a d’ailleurs un narrateur qui raconte une partie du mythe d’Orphée, il y a un éclatement de la forme qui se reflète aussi dans la musique. J’ai fabriqué une «musique d’ameublement» à la Satie, avec beaucoup d’échantillonnages d’instruments anciens. J’étais inspiré par l’idée de la Grèce ancienne, bien sûr, mais aussi par le mythe du couple, à travers le Moyen Âge et la Renaissance. J’ai aussi échantillonné la trompettiste Manon Lafrance, et par moments, il y a cent Manon Lafrance!» La collaboration entre Dufort et Chouinard dure depuis déjà plusieurs années et s’avère très fructueuse, et extrêmement variée. «On ne se dit jamais: “Faisons quelque chose de différent”, ça se fait de façon très naturelle.» Ajoutons que le compositeur travaille actuellement avec la chorégraphe sur son prochain projet pour lequel on la retrouvera en solo! À voir (et entendre) plus tard cette année.

Ajoutons enfin que l’on pourra découvrir une nouvelle œuvre mixte de Louis Dufort lors du prochain concert de l’Ensemble contemporain de Montréal+, le 21 février dans le cadre de MNM, et que l’on peut découvrir la musique de ses élèves au Conservatoire de musique dans la toute nouvelle salle multimédia de l’institution (c’est le premier concert qu’on y donne), ce jeudi 12 février, 20h.

J’ai fabriqué une «musique d’ameublement» à la Satie, avec beaucoup d’échantillonnages d’instruments anciens.