Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 1 décembre 2010

Pourquoi, mais pourquoi empreintes DIGITALes ne m’envoient jamais ses parutions rapidement? Ubiquité aurait très bien pu se retrouver dans mon top 30 de 2009! Une splendide galette d’art acousmatique. Quatre pièces lourdes de conséquences, aux sons riches, mouvants, qui tissent leur propre logique entre les six hauts-parleurs de mon salon. Les murs tremblent, l’âme aussi. Rites d’oiseaux pensants et Mont des borgnes sont saisissantes. Du grand art, pas convenu du tout, pas académique non plus, presque rebelle en fait. Bravo. Sur DVD-Audio, versions stéréo et 5.1, haute fidélité.

Du grand art, pas convenu du tout, pas académique non plus, presque rebelle en fait. Bravo.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.