Prendre le train des «musiques actuelles»

Carol Bergeron, Le Devoir, 27 octobre 1990

[…] Bien qu’il ne s’agisse pas d’une commande, l’idée de cet enregistrement n’en fut pas moins inspirée par la tenue du MMA/NMA. Jean-François Denis et Claude Schryer ont ainsi commandé 25 miniatures électroacoustiques, d’une durée de trois minutes chacune, à des compositeurs du Québec, du Canada, des États-Unis et du Mexique. Si la liste ne contient que 24 noms, c’est que le 25e électroclip a été réalisé conjointement par Christian Calon et Claude Schryer qui ont aussi travaillé seul.

Le tout forme une mosaïque captivante où se mélent le spectaculaire et le poétique. Ces courtes confidences révèlent des personnalités, des sensibilités, des esthétiques trés différentes. On ne se lasse pas de parcourir ce disque dont l’une des qualités majeures est de ne laisser à aucun musicien le temps de se fourvoyer en longueur.

Trois minutes, c’est la durée d’une chanson populaire ou d’un vldéo-clip. Mais là s’arrête le rapprochement car il ne s’agissait pas de fabriquer une pièce aux dimensions étroites d’une chansonnette. Il fallait au contraire obliger son écriture à cerner rapidement un propos qui aurait facilement pu s’étaler dans le temps.

Les Yves Daoust, Francis Dhomont, John Oliver, Stéphane Roy, Gilles Gobeil, Charles Amirkhanian, Jean-François Denis, Christian Calon, Robert Normandeau, Claude Schryer, Hildegard Westerkamp y sont parvenus avec un bonheut particulier. Les origines différentes des auteurs ne semblent pas jouer un rôle particulier. Comme si le langage électroacoustiaue devenait de plus en plus intenational.

Pour augmenter le plaisir de l’écoute, on gagnera à jouer ces miniatures les unes contres les autres. Car bien entendu, l’ordre une nous propose le disque n’a rien de définitif. Il peut aisément étre modifié en programmant son lecteur laser.

Ajoutons encore que la réalisation technique et la présentation du disque ont fait l’objet d’une attention toute particulière. On y retrouve la même qualité, le même souci du détail que dans les CD précédents du même éditeur.

On y retrouve la même qualité, le même souci du détail que dans les CD précèdents du même éditeur.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.