Métamorphoses 2004 (2 × CD) Evidence of Things Unseen

Evidence of Things Unseen

António Ferreira

  • Année de composition: 2003
  • Durée: 10:42
  • Instrumentation: support

La musique électroacoustique ou acousmatique a une esthétique établie (bien que peu connue) que l’on peut définir comme admettant n’importe quel son comme matériau potentiel de composition, en rapport étroit et récurrent avec les phénomènes acoustiques et les situations de la vie de tous les jours, enfin et plus fondamentalement, reposant sur les réalités perceptives plutôt que sur la spéculation conceptuelle, afin de libérer les potentiels du discours musical et de la structure musicale des propriétés inhérentes aux objets sonores eux-mêmes. Comptant sur les capacités de reconstruction de notre mémoire et sur la tension entre abstraction et reproduction, la musique acousmatique a aussi une dimension critique considérant notre relation auditive au monde.

Evidence of Things Unseen est à la fois un souvenir auditif du pouvoir d’évocation du son dans une société trop saturée en images et une critique mesurée du temps réduit d’attention face au déluge de sons numériques produit par l’industrie audiovisuelle — une industrie qui utilise les mêmes techniques et technologies que celles utilisées pour produire cette pièce. Utilisant le geste dramatique, les jeux d’affolement et l’espace virtuel, cette composition est une invitation à passer de ce côté du rideau acousmatique de la musique, des expériences concrètes à l’expérience esthétique intentionnelle.


Distinctions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.