trans_canada (DVD-Audio Surround) Writing Machine

Writing Machine

Nicolas Bernier

  • Année de composition: 2005
  • Durée: 15:29
  • Instrumentation: support 8 canaux
  • Commande: ZKM

Stéréo

  • MP3, 320 kbps
  • 44,1 kHz, 24 bits
  • 48 kHz, 24 bits

Surround 5.1

  • Dolby Digital, 48 kHz, 24 bits
  • 44,1 kHz, 24 bits
  • 48 kHz, 24 bits
  • PCM pour Dolby Digital, 48 kHz, 24 bits

Writing Machine puise son inspiration chez l’auteur américain William S Burroughs et de certains parallèles entre son travail d’écriture et la composition électroacoustique. Le point de départ se trouve dans la technique bien connue du «cut-up» qui consiste à prendre plusieurs sources textuelles, d’en couper des extraits et de les réassembler pour obtenir de nouvelles structures, de nouveaux textes. J’ai pour ma part appliqué la technique de Burroughs à ses propres mots en abordant la notion de déconstruction du langage. J’ai utilisé les mots non pour leurs seules qualités sémantiques, mais également pour leurs propriétés matérielles, morphologiques et musicales.

Cette citation provenant du texte Sound Identity Fading Out: William Burroughs’ Tape Experiments de Robin Lydenberg résume précisément mon intention:

[…] les collages de Burroughs produisent souvent une pulsation agressante […] qui laisse l’auditeur dans l’impossibilité d’assembler à partir de ce qu’il entend un contexte, une séquence linéaire, voire une syntaxe, le libérant ainsi de ces schèmes de pensée imposés. Comme il [Burroughs] l’explique dans The Ticket That Exploded: “Le contenu de la bande semble n’avoir aucun effet sur le résultat.” Son pouvoir réside plutôt dans le rythme, dans ses motifs d’alternance à intervalles précis.

Outre la voix, Writing Machine est construite autour de sons de machines à écrire qui ont été électrifiés, métallisés, pulsés et distordus afin de rendre compte de l’univers sonore qu’évoque pour moi la lecture de Burroughs.

[xi-11]


Writing Machine a été réalisée de décembre 2004 à février 2005 dans les studios de l’Université de Montréal et du Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe (ZKM) en Allemagne. Elle a été créée le 10 février 2005 dans le cadre du festival trans_canada au ZKM_Kubus à Karlsruhe (Allemagne). Elle est une commande du ZKM avec l’aide du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et de l’ambassade du Canada à Berlin. Merci à Ludger Brümmer, Sabine Breitsameter, à toute l’équipe du ZKM, à l’Université de Montréal et à André Garant (voix enregistrée).


Création

  • 10 février 2005, Nicolas Bernier, diffusion • trans_canada: Générations • Generationen • Generations, ZKM_Kubus, Karlsruhe (Allemagne)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.