Œuvres L’envers du temps Robert Normandeau, Arturo Parra

L’envers du temps

Le Temps court, hurle, s’affole, tourne sur lui-même et s’effondre dans l’abîme qu’il a creusé. Nous voici de l’autre côté du Temps. On y trouve d’autres façons de regarder, d’écouter, d’exister. La linéarité a éclaté sous le choc: le Temps flotte et les hommes aussi, contemplant leurs villes qui continuent de s’agiter vainement.

Le Temps n’est plus l’implacable tyran qui régentait nos existences. Il avance, puis recule, repart, s’arrête et meurt parfois. Libérés de sa pesanteur, suspendus dans cet espace sans dimensions ni limites, nos cœurs qui battent marquent le rythme de l’envers du Temps.

La partie de la guitare elle-même a été composée en remontant le temps, puisque c’est la toute dernière section de la bande qui m’a donné la clef, les pistes et les matériaux sonores de la folle course d’avant l’impact.

Catherine Ego, Arturo Parra


La partie électroacoustique de L’envers du temps découle de la pièce acousmatique Ellipse (1997-99) de Robert Normandeau.


Création

  • 15 mai 1998, Arturo Parra, guitare • FIMAV 1998: Parr(A)cousmatique, Cégep de Victoriaville, Victoriaville (Québec)

Albums