La boutique électroacoustique

Artistes Quasar

Passionné par la musique de son temps, le quatuor de saxophones Quasar se consacre à la création et à la promotion des musiques nouvelles. Depuis sa fondation en 1994, le quatuor a créé une centaine d’œuvres couvrant de multiples facettes de la création, musique instrumentale, improvisation, électronique, théâtre instrumental. Seul ou accompagné d’un orchestre symphonique, acoustique ou branché, l’ensemble se distingue par sa sonorité unique, l’audace de sa programmation et par son engagement exceptionnel à l’égard des compositeurs contemporains. L’ensemble est lauréat de cinq prix Opus décernés par le Conseil québécois de la musique. Quasar présente une série de concerts à Montréal et se produit régulièrement au Canada, aux États-Unis et en Europe.

[source: www.quasar4.com] [xii-15]

Quasar

Montréal (Québec), 2000

Résidence: Montréal (Québec)

  • Interprète (quatuor de saxophones)

Membres de l’ensemble

Sur le web

Quasar, photo: Georges Dutil, 2014

Parutions principales

Collection QB / CQB 1618 / 2016

Apparitions

Atma Classique / ACD 22551 / 2007
Atma Classique / ACD 22283 / 2002

Compléments

23five Incorporated / 23FIVE 009 / 2007
  • Hors-catalogue

La presse en parle

Plus d’un tour dans son sax

Réjean Beaucage, Voir, jeudi 25 mars 2010

Le quatuor Quasar présente un programme international de création pour saxophones et traitements numériques. Évolution naturelle.

En décembre dernier, les membres du quatuor de saxophones Quasar étaient en Suisse pour des concerts durant lesquels ils partageaient la scène avec ceux du quatuor Arte, des saxophonistes aussi. On se rappelle que les deux ensembles ont enregistré une pièce d’André Hamel (À huit) pour un disque que le compositeur faisait paraître en 2007 sous étiquette Atma. Le programme de la tournée suisse proposait, en plus de cette pièce, trois œuvres en création. En janvier et février, tournée canadienne de huit villes, concerts et classes de maître avec un programme comptant, encore là, trois créations. En mars, la 15e saison de Quasar ramène l’ensemble chez lui pour un programme, donné deux fois, de quatre créations. Ça fait beaucoup de nouvelle musique en quelques mois! «C’est super bon pour le band, explique sa directrice artistique Marie-Chantal Leclair; avec toutes ces nouvelles œuvres, on doit vraiment répéter chaque jour!»

Le programme d’œuvres avec traitements numériques que présente cette fois-ci Quasar est le troisième d’une série qui reflète bien l’évolution de l’ensemble. Après Électrochocs, en 2003, qui offrait un programme d’œuvres montréalaises, puis Ondes de choc en 2007, dont le programme faisait entendre un compositeur étranger pour trois Québécois, Les Mutations dynamiques de cette année font place à un compositeur de Stockholm (Jesper Nordin), un autre, d’origine portugaise, qui vit à Belfast (Pedro Rebelo), un compositeur basé à Victoria, en Colombie-Britannique (Daniel Peter Biro), et un Montréalais (Nicolas Gilbert). Il s’agit d’un programme sur lequel les musiciens et compositeurs travaillent ensemble depuis plusieurs mois, les ateliers préparatoires ayant débuté à l’automne 2009. «Ça donne l’occasion aux compositeurs de tester leur matériel, et aussi de découvrir tout ce qui est possible en s’écoutant les uns les autres. Même si c’est pour rejeter leurs premières idées, c’est un processus qui reste extrêmement fertile.»

Le programme sera enregistré par Espace musique et pourrait donc bien faire éventuellement l’objet d’un disque. Il est aussi présenté dans le cadre de la saison de l’organisme Le Vivier, qui en regroupe 22 autres, tous voués au développement des musiques nouvelles. Plus de chapelles, mais un mouvement collectif; une autre mutation dynamique!

Le quatuor Quasar présente un programme international de création pour saxophones et traitements numériques.

Quasar: les saxophones qui lisent l’avenir

Alain Brunet, cyberpresse.ca, mardi 24 novembre 2009

Le saxophone est l’instrument profite d’un vent favorable depuis les débuts de la modernité. Surtout dans jazz? L’instrument a aussi connu de brillantes avancées dans la musique écrite. C’est beaucoup moins connu mais… Non, détrompez-vous, le mode contemporain pour saxophones n’est pas une plongée dans l’austérité. Bien au contraire. Depuis 15 ans, Quasar en fait la preuve éclatante. Bon, ce n’est peut-être pas facile à digérer si on s’attend à écouter une section de big band, mais la variété des climats et la qualité de l’exécution ont de quoi alimenter votre curiosité. À tout le moins!

Ce quatuor montréalais de saxophones allie la grande virtuosité, la grande écritrure, la grande diversité des univers explorés. Depuis 1994, Quasar a créé une cinquantaine d’œuvres, écrites pour la plupart par des compositeurs du Québec. Ce dynamisme exceptionnel et cette priorité de la composition contemporaine d’ici a certes contribué à l’essor de la nouvelle musique québécoise “sérieuse”, et ce au-delà de nos frontières.

Si vous êtes à Montréal ce mercredi, je vous recommande ce concert 15e anniversaire prévu à 20 h, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Ce quatuor montréalais de saxophones allie la grande virtuosité, la grande écritrure, la grande diversité des univers explorés.

Sonnez ici!: Innovations en été

Réjean Beaucage, Voir, jeudi 13 août 2009

Le quatuor de saxophones Quasar clôt la première édition de la série estivale de l’organisme Innovations en concert. Et, en effet, ça va sonner!

La nouvelle série estivale Sonnez ici! de la société Innovations en concert prend la relève, après 10 éditions, de Jusqu’aux oreilles, et en profite pour changer de lieu. Ce n’est plus dans une église que nous pourrons entendre de la musique contemporaine l’été, mais dans un lieu plus approprié, soit le Conservatoire de musique de Montréal, sur le Plateau, et plus particulièrement dans sa toute nouvelle salle de concert, inaugurée en février dernier. Trois concerts débutaient la série la semaine dernière et il en reste trois, soit ceux du trio In Extensio (jeudi 13), de la flûtiste Yuki Isami et du guitariste Jérôme Ducharme (vendredi 14) et, enfin, du quatuor de saxophones Quasar. Après avoir lancé un deuxième disque en avril dernier (Miroir des vents), le quatuor se prépare à sa 16e saison, dont le clou sera un concert électro présentant quatre créations à ExCentris, et pour laquelle ce concert est en quelque sorte un prélude. «Et c’est toujours les quatre mêmes qu’au tout début!» note l’alto Mathieu Leclair, rencontré autour d’un café; les trois autres sont Marie-Chantal Leclair (soprano), Jean-Marc Bouchard (baryton) et André Leroux (ténor - qui lançait, lui, son premier disque solo, Corpus Callosum, chez Effendi en juin). Pour une rare fois, Quasar n’offre pas de création dans ce concert: «On a encore tous un pied dans les vacances, explique Mathieu, alors on recommence avec quelque chose d’un peu festif. On jouera du Frank Zappa (The Black Page et Zomby Woof, dans les arrangements de quelqu’un qui connaît son Zappa [et son sax!]: Walter Boudreau) et aussi Hoe Down de Will Gregory (du duo Goldfrapp; il a aussi collaboré avec The Cure, Portishead et Michael Nyman), un gros solo de sax baryton en forme de reel irlandais!» Le quatuor en profite pour revisiter trois pièces enregistrées sur son premier disque: Quatre inventions de Denis Gougeon, Une mécanique des rêves de Bernard Falaise et Rasch de Franco Donatoni. Le côté le plus actuel du concert sera offert par la musique du jeune compositeur Simon Martin, dont le quatuor reprend les Projections libérantes (2008, inspirées de Paul-Émile Borduas), et par Kilkul (2008-2009) de Daniel Péter Biró, que Mathieu Leclair joue en solo. Bref, une très belle sélection qui augure bien pour la saison à venir.