La boutique électroacoustique

Greffes Le programme en détail

Givre (2011)

Monique Jean

À Tedi Tafel

Nous sommes en mars. Dans un lieu tout blanc, iridescent et figé. Comme au centre d’un bloc de glace traversé par les rayons du soleil, de plus en plus chaud. Une lenteur, une blancheur, les craquements du dégel, les fissures.

Givre découle du projet Calendar (www.calendarproject.ca) réalisé en collaboration avec la chorégraphe Tedi Tafel. Cette série de 12 performances in situ, s’étalant sur une année, tire son inspiration des changements saisonniers et des cycles de la nature tels que vécus en pleine ville. Chaque événement était intimement lié à la période de l’année pendant lequel il était présenté.

Tout le travail sonore de ce projet est centré sur l’écoute. Il s’agissait de faire surgir de nouvelles situations de perception par une transformation de ce qui nous est familier et donner à entendre une nouvelle expérience auditive. Par des actions parfois minimales, parfois englobantes, d’autres fois dans un amalgame inusité des sons concrets et abstraits, mais toujours dans une approche qui privilégie la présence, la durée et l’écoute. Une démarche qui consiste à enlever et épurer dans le désir d’atteindre l’essentiel.

[v-12]


Givre a été réalisée en 2011 au studio de la compositrice et a été créée le 17 novembre 2011 lors du concert Immerson 2 au Laboratoire des nouveaux médias de Oboro à Montréal (Québec). Elle est une commande de France Jobin (i8u), commissaire du concert.


Création

  • 17 novembre 2011, Immerson 2, Laboratoire nouveaux médias — Oboro, Montréal (Québec)

Variantes de cette piste

  • 5.1 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • Dolby Digital • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • DTS • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • MP3 • 320 kbps
  • 2.0 • AAC • 320 kbps

Ricochets (2006)

Monique Jean

Un son est lancé et fait des ronds. Des ricochets, parfois formels, parfois énergétiques, parfois anecdotiques. Le son instrumental se répercute en sons traités et ouvre aux espaces des sons fixés. Sans s’attarder, on passe ainsi d’un rebond à un autre.

Inspiré d’un fait divers: un jeune garçon au printemps sur sa bicyclette se noie sur une piste cyclable dont un tronçon est submergé. Je suis tout près du lieu et en prends connaissance par le son des hélicoptères tout près. Les jeux de ricochets du début entre l’instrumentiste et les sons fixés, l’irruption soudaine de sons référentiels, la dernière vague qui clôt la pièce sont des éléments liés de près ou de loin à cet événement.

Je remercie de tout cœur le saxophoniste André Leroux qui nous a émerveillés par sa persévérance et son investissement total et toujours ludique en studio et à la création.

[v-12]


Ricochets a été réalisée en 2006 lors d’une résidence de production et de création chez PRIM (Montréal) et au studio de la compositrice et a été créée par André Leroux le 1 novembre 2006 lors du festival Akousma (3) présenté par Réseaux au Studio Hydro-Québec du Monument-National à Montréal (Québec). Elle est une commande de Quasar, avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC).


Création

  • 1 novembre 2006, André Leroux, saxophone ténor • Akousma (3): Ondes porteuses, Studio Hydro-Québec — Monument-National, Montréal (Québec)

Variantes de cette piste

  • 5.1 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • Dolby Digital • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • DTS • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • MP3 • 320 kbps
  • 2.0 • AAC • 320 kbps

Misfit (2007)

Monique Jean

À FB

En arrière-plan, il y a la schizophrénie, mais plus précisément l’idée d’un décalage, d’un vivre à côté, en parallèle. La pièce s’articule autour de trois idées principales: le surgissement de voix parasites, la répétition de motifs rythmiques obsessionnels et les chutes et remontées liées à cet état.

La compositrice remercie Tim Brady qui l’a introduite au monde de la guitare, de sa fabrication, au choix des amplificateurs, et à son jeu tout en intériorité et en finesse.

[v-12]


Misfit a été réalisée en 2007 au studio de la compositrice et a été créée par Tim Brady le 21 mars 2007 à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville à Montréal (Québec). Elle est une commande de Tim Brady, avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC).


Création

  • 21 mars 2007, Tim Brady, guitare électrique • Concert, Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville, Montréal (Québec)

Variantes de cette piste

  • 5.1 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • Dolby Digital • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • DTS • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • MP3 • 320 kbps
  • 2.0 • AAC • 320 kbps

low memory #3 (2005)

Monique Jean

À Lori Freedman

Il y est question de la perte des repères et l’état de confusion qui s’y rattache, les tentatives pour retrouver un certain équilibre et le retour du rythme.

La plupart de mes œuvres mixtes sont pour instrumentiste solo, traitement en direct et sons fixés. J’essaie d’y dégager la spécificité du geste propre à chaque interprète. Ce geste, empreinte sonore d’une singularité, est magnifié et décortiqué de sorte à en dégager les principes énergétiques qui deviendront le thème même de la pièce.

low memory #3 a été réalisée à partir des gestes et des sonorités propres à la magnifique clarinettiste Lori Freedman qui s’est investie totalement dans ce projet, avec fougue, patience et ardeur. Dans cette pièce, j’ai tenté de trouver des correspondances énergétiques et gestuelles entre le son instrumental, les traitements en temps réel et les séquences sonores fixées. De sorte que ces trois strates se développent de façon autonome et dans la même direction pour former des séquences en développement continu.

[v-12]


low memory #3 a été réalisée en 2005 au studio de la compositrice et a été créée par Lori Freedman le 19 avril 2005 à la Chapelle historique du Bon-Pasteur à Montréal (Québec). Elle est une commande de Lori Freedman, avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC).


Création

  • 19 avril 2005, Lori Freedman, clarinettes • Dehors, en dedans, Chapelle historique du Bon-Pasteur, Montréal (Québec)

Variantes de cette piste

  • 5.1 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • Dolby Digital • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • DTS • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • MP3 • 320 kbps
  • 2.0 • AAC • 320 kbps

low memory #1 (2000)

Monique Jean

À Gino Favotti

Il y est question d’espace. Il y est question d’une masse sonore parcourue de mouvements organiques formant un anneau énucléé duquel sourd une tension pour reconstruire un centre, sans cesse empêché, sans cesse reconduit. Soutirer une identité à la masse organique fusionnante. La tension entre la périphérie et le centre est celle de la masse, matières sonores en mouvement issues des transformations numériques et du point, figuré par le son instrumental.

[v-12]


low memory #1 a été réalisée en 2000 au studio Métamorphoses d’Orphée à Ohain (Belgique) et dans le studio de la compositrice et a été créée le 2 septembre 2000 lors du concert Hautes tensions dans le cadre du festival Elektra à l’Usine C à Montréal (Québec). Elle est une commande de l’ACREQ avec l’aide du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).


Création

  • 2 septembre 2000, Elektra 2: Hautes tensions, Usine C, Montréal (Québec)

Variantes de cette piste

  • 5.1 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • Dolby Digital • 48 kHz • 24 bits
  • 5.1 • DTS • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • PCM • 48 kHz • 24 bits
  • 2.0 • MP3 • 320 kbps
  • 2.0 • AAC • 320 kbps