The Electroacoustic Music Store

Artists Undo

Undo est le duo de Christof Migone et Alexandre St-Onge.

Undo

  • Performer

Group Members

Associated Groups

Appearances

Alien8 Recordings / ALIEN 50 / 2005

Complements

Squint Fucker Press / SQUINT 00A / 2000
  • Not in catalogue

In the Press

  • Fabrice Eglin, Revue & Corrigée, no. 52, Saturday, June 1, 2002
    … dans cette monotonie lumineuse surgissent heurts et séismes scintillants, présence diaphane de la multiplicité des matières à embras(s)er…

Critique

Fabrice Eglin, Revue & Corrigée, no. 52, Saturday, June 1, 2002

Brouillard contre transparence, puissance de la perturbation. Aujourdhui cinéma partout. Ça donne l’idée de ce qui se déroule, progrès dans la vulgarité et coquetteries de bizut pour prime. Les expressions (sonores, visuelles…) qui réalisent la mode refusent tout questionnement de la représentation: une volonté de transparence pour ideologie métaphysique. Haine du désir, technicité, ardeur répressive… Porno? “[…] s’interroger […] sur la frontiere du visible et de l’invisible, sur l’ambition du cinéma de donner à voir l’invisible, le mystère même des êtres par les moyens du visible” écrivent Jacques Joubert et Dominique Renard dans Une partie de campagne (Éd. Belin). Mehdi Belhaj Kacem d’ajouter (revue Lignes n°36): “Le porno se veut d’ailleurs heuristique et pédoyagique: il veut prévenir les corps et les formes (les “décoincer”, etc.) leur dire que leurs gestes les précedent comme une ombre, et que tous ceux qu’ils pourront faire ne seront que re-production de ce que le porno montre avec une synchronie parfaite […]”

Transparence toujours, durant ces conversations apparemment sans mobile et sans fil où le lexique trahit: “J’assume” remplaçant “Je m’en fous”, équivalence délicate du “Je gère quelque part” (“Je me rembourse” / “Je meurs en bourse”?); I’optimisme professionnel et agressif, boudeur des torsions sémantiques, la langue chargée; le cynisme à court terme. Il se conchie lui-même, entre l’Être et l’étron. Mais cette haine est aussi portée à l’autre, si l’autre a pris le pouvoir du miroir inversant et renversant (1). Ça thésaurise et l’envie de plus-value s’exhibe. Naturisme sentimental, tautologie du vide de la transparence. Et pourtant ce matin, c’est un peu de printemps et sa musique.

Un CD. Pas un de plus, réalité compactée, ça d’autres s’en chargent et ça plait, régressif et narcissique. On peut tenter d’en rire, leurs dérapages font lois… Mais ici, c’est autre chose. Et les problèmes du sens s’inaugurent avec l’objet. Aucune information. L’enigme proposée exige qu’on l’écoute et la pense, comme on gagne du terrain sur l’ignorance de l’Autre; en permanence l’inachevé. Et pas de lot de consolation, la teneur ne remplit pas l’espace affecté à la representation mais la déchire et l’ouvre d’une consistance singulière; capable d’aspirer le présent, d’instituer une séparation. Ça ne nous isole ni ne nous désigne. Lieu limite. Où l’on reçoit le concret comme métaphore frontale: dérobé (mis à nu), ouvert, à l’improviste; le sens libéré dans sa puissance. Brises, bribes et debris. Et là où tout n’est qu’énigme ça sérotise… ça colle au réel… Temps suspendu. Limites. Des lois, du langage, de soi (“Le sortir de soi” d’Artaud). Profanation, coupure: mise en brêche du temps et de son orientation marchande, un glissement de l’expression quotidienne (l’ordinaire), tout ce qui ne s’aligne pas et que l’on rencontre sans savoir. L’invisibilité dans sa souveraine incandescence. Rien n’est stable: éclatements d’existence, sculptures mobiles en vrilles puissantes d’imbrications - faille concrète l’intérieur rejoint l’extérieur - hologrammes fugitifs. On cède à cette force, seule capable d’offrir les champs sauvages de l’expérience. Déraison et inutilité capitales. Aux bénefices du doute l’à-faire est entendu, l’action s’oppose à la vision (ça granule, ça grésille, ça caresse, ça râpe, ça coupe: ça jouit (2))…

Contemplation. Italiques points de suspension, dans cette monotonie lumineuse surgissent heurts et séismes scintillants, présence diaphane de la multiplicité des matières à embras(s)er, des obstacles à féconder. Apparitions / Disparitions. Passage instable dissolution, labyrinthe monstrueux et l’âpreté en filigranes, le secret pour crime. Stratégique? Il y a là comme un au-delà de la dialectique, sans propriétaire, peut-être rien; quelque chose derrière la pensée… Ça intrigue, ça joue des moments de flottements - I’écoute s’éloigne mais ne lâche pas le corps, ruptures et conflits d’espace privent la fixation (fabriquer une image, se rassurer) et obligent à construire autrement. Une autre idée du déroulement, une logique esthétique (éthique) où les matières sont élements constitutifs de l’exposé. Et propres à faire advenir le silence. Sa révolution paradoxale. Plus tard l’engramme persiste présent fragile, la fin pour suite… ailleurs Légendes des trésors cachés? Fraîcheur et lucidité se marient sans frasques dans l’irrespect du confort - I’intimité dans l’intimité - incitent au theâtre d’un lien baroque; I’altérité évanescente dans son insistance même. Étrange charme d’une phénoménologie précieuse, comme le sucre se dissout dans l’eau. Sans laisser de traces visibles.

Acuité au centre des possibles, des souvenirs et des fantasmes qui, tour à tour, s’incarnent et se mélangent. La part maintenue entre rêve et mémoire, ce plaisir corrosif que distille l’insolence poétique; cette rivalité amoureuse de l’artiste sur le philosophe. À la propagande de la transparence s’oppose une poétique de la dissimulation, de l’écart. Poésie ou fumisterie récréative? D’un péril l’Autre (précarité de l’opinion), beauté polémique. Dès que le soupçon s’installe et gagne du terrain, tout disparaît. Pas de schématisation necessaire à une pédagogie trouble, pas plus l’ineffable (réflexe propriétaire et retour de la présence sacralisée). Simplement ce transport. Expérience de vie que celle de rendre sensible à chaque instant la dramaturgie de toute beauté, cette étrange sensation des matières non revendiquées - I’absence de signature - contre la forme, processus allusif et clandestin qui parasite les mécanismes explicatifs du tout rationnel sociologisant (calculs et taxinomies), déchire les ensembles représentatifs et re-lance le jeu réflexif. Engagé dans l’exploration du mystère partageable, cet acte s’inscrit dans la dépense, potlatch dont l’auteur est moins le maître que la houle porteuse. Espace en questions, il ne s’agit pas ici de spéculer sur le contenu mais de ce qui s’y décale: sa projection. Expérience fuyante, I’exprimer avec justesse nous échappe. L’agrément de la nuit traversée jusqu’à l’aube, quelles sont ces heures?

(1) Francois Pemer, L’amour, Séminaire 1970-71, coll. Pluriel, Hachette Littératures.

(2) Roland Barthes, Le plaisir du texte, Le Seuil, 1973.

… dans cette monotonie lumineuse surgissent heurts et séismes scintillants, présence diaphane de la multiplicité des matières à embras(s)er…