Blog

1 January 2008
By Réjean Beaucage in Circuit #18:1 (Québec), January 1, 2008

Text

“… le résultat ouvre de nouvelles voies d’exploration en musique pour la guitare.”

Le nom du guitariste colombien Arturo Parra est associé à l’univers de la musique mixte depuis son installation au Québec en 1989 (le disque Parr(A)cousmatique, paru chez empreintes DIGITALes en 2002 contient cinq pièces composées en collaboration avec des électroacousticiens, dont plusieurs peuvent aussi être trouvées sur diverses compilations). Sur Voz, c’est bien la guitare acoustique qui est au premier plan, mais comme l’indique le titre du disque, le compositeur-interprète utilise aussi sa voix, et le résultat est souvent très proche, dans son esprit autant que dans son résultat sonore, de ce que peut offrir la musique électroacoustique. Certaines des techniques de jeu développées par le guitariste donnent vraiment l’impression d’entendre des manipulations électroniques (la fin de la pièce Vers la lumière (L’hirondelle) est à cet égard étonnante). L’utilisation de la voix ajoute aussi à cette impression, l’instrumentiste colorant son jeu de chuintements, claquements et de toutes sortes d’autres façons, sans jamais prononcer un mot. Parra indique par ailleurs dans le livret deux moments, dans l’enregistrement, où, «alors que l’instrumentiste n’a pas fait vibrer ses cordes vocales, on croit entendre sa voix.» Il impute cette illusion acoustique à une variété d’algohallucinose, ce phénomène par lequel le corps croit ressentir la présence d’un membre amputé.

Le disque se compose de quatre pièces en trois mouvements, le total desquelles forme un vaste «poème sonore» de 63 minutes dont le livret expose le «chemin» narratif. Arturo Parra y note aussi son intention de fabriquer un «cinéma pour l’oreille», une expression qu’il emprunte aussi au monde de la musique électroacoustique, mais qui s’applique en effet parfaitement à son style. La prise de son et le mixage final de la guitare et des expressions vocales du compositeur ont été réalisés avec soin (par Chris Leon) et le résultat ouvre de nouvelles voies d’exploration en musique pour la guitare.

blogue@press-6403 press@6403